Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 décembre 2014 3 24 /12 /décembre /2014 06:50

 

Après ce carnet de route de notre périple, il me reste juste le temps de préparer quelques douceurs de Noël

Vous avez 3 verres de farine, 1 de sucre ,1/2 de poudre d’amande, 125 gr de beurre, 1 œuf et 1/2 sachet de levure?

Alors Action !

* Faire ramollir le beurre à température ambiante.

* Verser la farine, le sucre, la levure et la poudre d’amande dans un saladier.

* Ajouter le beurre et Travailler à la main jusqu’à obtention d’une préparation sableuse.

* Ajouter l’œuf et travailler jusqu’à obtention d’une pâte lisse.

* Placer au frais pendant 1 heure.

* Préchauffer le four th 6 (180°). Etaler la pâte sur un plan de travail fariné. Découper des petits biscuits en utilisant des emporte-pièces de différentes formes.

* Cuire 10 minutes et laisser refroidir sur une grille.

 

bredele.jpg

 

 

J'ai varié les plaisirs en ajoutant : des raisins secs à une série, du chocolat pour une autre, gingembre, cannelle...

Bon réveillon à toutes

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans gourmandise!
commenter cet article
23 décembre 2014 2 23 /12 /décembre /2014 05:16

morue


 Dimanche 9 novembre


Palencia- Cambo

Un arrêt- déjeuner entre Valladolid et Burgos, au monument el pastor, incontournable sur cet axe routier.


el-pastor.jpg

Ainsi s'achève cette belle parenthèse ensoleillée

Dans le ciel de Cambo, des milliers de grues nous narguent, elles vont rejoindre le Portugal pour l'hiver….


grues.jpg

Nous remontons tranquillement en rêvant déjà à un prochain départ…

 

 

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans errances
commenter cet article
22 décembre 2014 1 22 /12 /décembre /2014 07:15

Mercredi 5 novembre


Je vous affirme que la pie bleue n'est pas un mirage ! Je l'ai vu et c'est magnifique mais insaisissable. C'est une pie qui vit principalement ici au Portugal.

Nous remontons encore en direction de la route des châteaux forts

Sortelha, impressionnante de silence et de vent mais somptueuse visite, là encore sur un piton rocheux, au beau milieu du chaos.


sortelha.jpg

 

sortela

Vision insolite : un âne dans une carriole ça n'existe pas? Si, si je l'ai vu de mes yeux vu. 2 sangliers dans une voiture ça n'existe pas? Si, si. Au Portugal tout est possible en matière de transport, transporteur et transporté.

Une halte à Belmonte, ça buffe dur ici !


linge.jpg

 

juif

 

Quelques photos dans le quartier juif avant de se mettre à l' abri de JJ.


Halte de nuit à Almeida sur une aire toute neuve; nous y sommes seuls tout est calme, même les bomberos, tout près, n'auront pas de sortie nocturne.


Jeudi 6 Novembre


almaida.jpg

De bon matin, nous arpentons les rues d'Almeida, citadelle militaire. C'est une des plus importantes illustrations de l'architecture militaire fortifiée du Portugal.


Quelques kilomètres plus loin, comme nous le conseille l'âne, nous dégustons les amandes de Castelo Rodrigo.


ane.jpg

 

amandes

 

rodrigo

 

Cette route des châteaux est superbe.


Le Douro n'est pas loin, nous décidons que nous avons encore assez de temps en poche pour aller y jeter nos yeux.

Notre route est bordée d'immenses oliveraies, la récolte se poursuit aux sons des chants traditionnels dont l'écho se répercute jusqu'à nous, c'est émouvant.


isabel

Nous passerons la nuit sur le minuscule port de Barca où est amarré le Queen Isabel.

Tiens un car ! Nous bougeons JJ pour lui faire de la place

Oh un second car suivi très vite d'un 3 ème

JJ se fait tout petit, petit mais il a la meilleure place pour voir ce qui se passe sur ce minuscule port. Il semble que cela s'agite sur le bateau pourtant les 3 cars sont vides !

3 petites boutiques, a même le quai, elles ouvrent leurs portes. Pas de doute il se passe des choses et en bonne Jaspine que je suis-je vais voir et interroger. Il y a bien une vague de touristes qui doit arriver!

En effet vers 18 h 3 autres cars débarquent le chargement d'Anglais arrivant d'Espagne pour un repas et une nuit à bord.

quai

Bien 3 cars vides et 3 pleins, ils vont demain matin faire un transfert…C'était sans compter sur les 3 cars supplémentaires qui une demi heure plus tard comble le peu d'espace encore disponible sur ce minuscule port ! C'est plein comme un œuf a présent et moi qui craignait de coucher seule.


pont-copie-1.jpg

Nous passerons le reste de la soirée a z'yeuter les allées et venues et les lumières.

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans errances
commenter cet article
21 décembre 2014 7 21 /12 /décembre /2014 05:49

Lundi 3 novembre

 

tage.jpg

 Nous remontons encore vers le nord, au milieu du vert des forêts, d'Eucalyptus et de l'ocre de la terre jusqu'aux rives du Taje. Nous nous promettons d'y revenir car la richesse architecturale de la région nous étonne.


marche.jpg

Arrêt à Castelo Branco pour un ravitaillement haut en couleur et senteurs. Les étals ont changé, il fait plus frais, nous sommes passés de 30 a 24 en quelques jours.

 

marche-copie-1

On trouve des choux, des légumes à faire la supa, des fruits d'automne; les prix sont toujours très bas.

 


idanha.jpg


Idanha Nova nous reçoit sous la pluie. Bof et encore bof pour l'aire conseillée

C'est finalement à Idanha à velha que nous ferons escale de nuit. Belle place de village pavée. Il pleut, nous visiterons demain.


Mardi 4 novembre

Le soleil a bien compris qu'il nous reste 10 jours de balade. Il nous accompagne dans la visite de cette très ancienne ville inchangée depuis l'occupation des romains ! et qui a également reçu les templiers.


vela.jpg

 


Puis direction Monsanto; Bellissimo


fort.jpg

Au commencement un château fort en nid d'aigle et autour un chaos rocheux. Le village s'agrandit et on utilise les rochers comme murs.


monsanto

 

Puis une nouvelle fois le village s'agrandit et la plus de place au milieu des blocs rocheux alors on utilise de la belle pierre de granit. Tout cela sur une motte a 700 mètres de hauteur !

Tout bonnement superbe.

 

rocher

Escale de nuit à Penha Garcia connue pour son sentier des fossiles. Voici les animaux qui vivaient ici il y a des millions d'années et voici leurs traces fossilisées.


bete.jpg

 

bestiole

fossiles.jpg

Petite balade au milieu des figuiers de belle hauteur

figues

Puis pause non loin du lavoir, j'aurais une pensée pour mes lavandières préférées !

 

lavoir-copie-1.jpg

lesive

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans errances
commenter cet article
20 décembre 2014 6 20 /12 /décembre /2014 17:49

Je me suis demandée pourquoi on utilisait autant d'œufs dans la pâtisserie et les desserts portugais.

Explication, donnée par Elvira spécialiste de la cuisine portugaise et ,restauratrice :

"Jusqu'au milieu du 18 ème siècle, les filles des familles nobles allaient parfaire leur éducation dans des couvents, c'est sans doute pour cela qu'ils sont si nombreux au Portugal.

Ces novices, issues des meilleures familles portugaises  s'occupaient du poulailler et de la transformation des œufs en desserts. C'est à cette période que parait-il furent inventés de nombreux  desserts à base d'œufs.

Ainsi naquirent les Ovos moles, queijadas  (sortes de cheese-cakes ), les barrigas de freira (ventres de nonne), les papos de anjo (gorges d'ange), et le plus célèbre, le  pastel de nata , incontournable.


- "C'est une chose mais pourquoi tant de jaunes d'œufs ?

images.jpg

 

On trouve encore la réponse dans les couvents.

Les nonnes des couvents, à qui l'on doit la création de ces petites merveilles, utilisaient beaucoup de blancs d'œufs pour amidonner leurs cornettes.

Du coup, il fallait bien utiliser les jaunes d'une façon ou d'une autre..."

(Guide du Routard Portugal)


 

 

 

 

pastel.jpg

 

PASTEL DE NATA incontournable douceur portugaise


Recette d'Elvira  pour 15-20 unités

 

 


400 gr de pâte feuilletée pure beurre, 300 gr de sucre,2 œufs + 6 jaunes, 5 dl de lait, 2 c à s de farine, 1 dl d'eau, beurre, farine

* Préchauffer le four à 250ºC, dans mon cas. Beurrer des petits moules à muffins , réserver.

* Étaler finement la pâte feuilletée à l'aide d'un rouleau à pâtisserie sur le plan de travail fariné. Secouer la farine et humidifier l'un des côtés de la pâte avec un peu d'eau. Découper des disques de pâte de taille adaptée à celle des moules. Foncer les moules avec les disques de pâte, côté humide vers l'extérieur. Etaler du bout des doigts pour bien faire adhérer la pâte aux moules.

* Mettre l'eau et le sucre dans une casserole. Faire chauffer en remuant jusqu'à obtenir un sirop (lorsque l'on trempe une cuillère ou une fourchette dans le sirop, un fil fin qui accompagne le mouvement doit se former). Réserver.

* Battre les œufs avec les jaunes. Ajouter la farine préalablement dissoute dans un peu de lait et le lait restant. Bien mélanger. Verser le sirop en fil sans cesser de remuer.

* Faire chauffer la préparation au bain-marie pendant 10 minutes sans cesser de remuer. Retirer la crème de la chaleur et la répartir dans les moules.

* Enfourner à 250ºC pendant environ 25 minutes, où jusqu'à ce que les petits gâteaux soient bien dorés.

* Retirer les pastels de nata du four et les laisser refroidir avant de démouler. Servir à peine tièdes ou froids, en accompagnant à part avec du sucre en poudre et de la cannelle moulue.

Merci à Manuela pour sa dégustation délicieuse.

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans gourmandise!
commenter cet article
20 décembre 2014 6 20 /12 /décembre /2014 04:48

 

Samedi 1er novembre


Revoir Castelo de vide, je suis pour. On se perd dans les ruelles, on musarde.

Toujours ces petites rues pentues qui font les cuisses et les mollets!


ruelle-copie-3.jpg

 

Des enfants nous chantent une petite chanson et je réalise que nous sommes le 1er novembre. Ils quêtent pour des bonbons. Rien à donner mais ils nous offrent quand même leurs plus beaux sourires et partent chanter sous une autre fenêtre.

1er novembre, nous décidons, sur les conseils de Manuela rencontrée sur l'aire, de goûter à la pâtisserie Portugaise.


patisserie.jpg

 

Confortablement installés, nous gouterons une tarte très fine aux pommes et cannelle, le pastel de nata et repartirons avec une brioche au sucre et à l'anis ! Divin.

 

Dimanche 2 novembre


A marquer d'une belle pierre, Nous partons vers 14 h pour Nisa, annoncée comme petite ville thermale, a 9 km de Povoâ. Nous n'irons jamais vers le quartier des thermes....


nisa.jpg

Nous pensions faire une balade d'une 1 heure, c'était sans compter sur le hasard des rencontres ! Un charmant habitant, francophone nous a pris sous son aile pour une visite extraordinaire dans l'unique bastide du Portugal. Il en connaît c'est sûr tous les recoins et toute l'histoire et nous ouvre les portes a commencer par celles de la maison de retraite

Ça vous parait fou? A nous aussi; on hésite jusqu'au moment où il nous raconte l'histoire de cette maison, ancien palais offert à la ville, de son vivant par un noble sans fortune mais qui avait épousé une roturier argentée.


A la mort de celle-ci et n'ayant pas d'enfants elle lui fait promettre qu'à sa mort il donnera le palais à la ville pour y accueillir les anciens. Il ne va pas attendre et fera se don de son vivant, demandant juste une chambre jusqu'à sa mort !

L'histoire est déjà assez peu banale mais ce n'est pas fini !


Cette maison de retraite accueillit dans les années 80, un pensionnaire, peintre prolifique, un enfant du pays, un passionné qui a fait don de tous ces tableaux. Nous parcourons donc le palais aux marches de marbres, au mobilier prestigieux, parmi les petits vieux, qui ne remarquent sans doute plus les murs couverts de peinture naïves et colorées. Il parait que ce qu'ils préfèrent le plus ces petits vieux c'est voir des touristes !


guide


Nous poursuivons notre visite par le musée de Nisa, c'est pour cela que nous étions venus. Musée de la poterie et de la dentelle, deux activités qui ont fait vivre la ville pendant des générations.

Les petits points blancs qui décorent la terre sont fait de minuscales morceaux de mika. Quel travail !


portugal 0209

 

dentelle

La dentelle de Nisa est en fait une application de feutre sur du tissu, magnifique aussi.

Fin de la visite ! Et bien non, il nous entraine dans des ruelles jusqu'à un atelier encore en activité.


Nous nous quitterons sur des généralités : leçon d'histoire, de politique, , pourquoi aussi Nisa qui vient des contes de Nice et puis d'oiseaux. Il nous parle de pies bleues; nous invitant  à les voir chez lui. Il est tard, nous déclinons l'offre.


Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans errances
commenter cet article
19 décembre 2014 5 19 /12 /décembre /2014 05:47

jeudi 30 octobre


Luz- Estremoz- Barrage de Povoâ

estremoz.jpg

La très belle ville d’Estremoz d'éclatante blancheur nous invite à son marché dans la ville basse, pur régal des yeux et des papilles. Nous bavons devant les étals de fruits et légumes,


etal.jpg

 

 

nous amusons des petites boutiques de charcuteries. Les femmes occupent les lieux et bavardent haut et fort.

echoppe

La ville haute abrite le quartier médiéval, dominé par un château. A Estremoz, on produit aussi de belles poteries. Ici tout est de marbre, ce fameux marbre de l'Alentejo, le meilleur et le plus beau du monde, enfin c'est ceux de l'Alentejo qui l'affirment.


marbre.jpg

 

maison

Déjeuner à Verio sur la place centrale. Je traque l'insolite: une carriole et son âne , une fontaine à eau comme on en voit peu; il faut tourner la roue et plus loin, l'eau coule à la fontaine.

 

fontaine.jpg

 

et plus terre à terre un marchand ambulant pour dames

L'église du vieux village mérite une visite, quelques orangers nous offrent sa manne


eglise-copie-2.jpg


Cabeço de vide, ville de cure nous parait bien tristounette, un seul arrêt conseillé a l'ancienne gare aujourd'hui transformée en chambre d'hôtes. Azulejos classés


gare

Retour au barrage de Povoâ pour notre escale du soir. Nous retrouvons les mêmes CC qui n'ont pas bougé. Certains y passent plusieurs semaines en attendant de descendre plus au sud en même temps que le soleil, ou un bateau pour le Maroc.


Vendredi 31 octobre


Même si la température baisse au lever, il fait encore 29 en après- midi

Le niveau du barrage a bien baissé, le paysage a changé, plus lunaire, c'était il y a déjà 12 jours !

Belles balades, APN en main, environ 1200 photos de prises, vive le numérique !

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans errances
commenter cet article
18 décembre 2014 4 18 /12 /décembre /2014 07:03

Lundi 27octobre


Pomarâo nous fait la tête, c'est dans un brouillard à couper au couteau que nous quittons ce lieu idyllique. Un jour un peu nostalgique car pour nous il marque celui du voyage de retour. Certes nous allons encore voir des choses merveilleuses mais c'est quand même le retour annoncé.

Sans l'impératif du défilé de mode nous aurions bien prolongé notre séjour.

Mais comme dit le chef philosophe "il aurait bien fallu remonter un jour "!

Voyant ma tristesse, vers 10 heures le soleil daigne apparaître.

Retour vers Serpa pour un court arrêt fromage.


fromage


Le Queijo Serpa est un fromage, à base de lait de brebis. Son mode de fabrication artisanal remonte à des temps immémoriaux. Il est obtenu par égouttage lent du caillé, après coagulation du lait cru de brebis, sous l'action d'une infusion de Cardon (Cynara cardunculus) provenant de la région de production.

fromage au lait de brebis à pâte molle à croûte lavée régulièrement et badigeonnée pendant l'affinage d'huile d'olive teintée de paprika doux, ce qui lui donne une couleur brique caractéristique. Le Serpa a une pâte parsemée de petits trous, au goût fort et piquant, ce qui en fait un des plus étonnants fromages portugais.

Nouvelle escale prolongée à Luz que décidément j'aime beaucoup.

 

 

 Mardi 28 et mercredi 29 octobre,

 

 

lecture

 

 

 

 

 

Nous profitons encore de Luz et de sa beauté, de son calme. Balade dans le village

et à Mourâo à la rencontre de quelques compatriotes.

Nous commençons à reconnaître du monde et réciproquement. Notre voisin de CC est français et reste 8 mois au Portugal.

Il nous donne de bonnes adresses sur le chemin du retour.

Glanage autour des orangers.  

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans errances
commenter cet article
17 décembre 2014 3 17 /12 /décembre /2014 06:40

Samedi 25 octobre


Le village est calme, le soleil est toujours là. A la fraiche (19 ° à 9h30 !) nous partons en randonnée jusqu'au village de Formoâ qui n'est accessible qu'à pieds.

Nous montons au milieu des chênes, des thyms et de quelques oliviers rabougris

Au bout ? Le paradis!


formoa.jpg

Un charmant hameau fleuri, aux couleurs éclatantes, le bleu pour empêcher les mouches d'entrer, le jaune pour attirer le soleil

Nous sommes étonnés car chaque maison a son puits, son four à pain, sa fontaine aujourd'hui  fermée, preuve d'une vie intense en un autre temps, peut- être celui du travail du minerai, nous trouverons beaucoup de maisons abandonnées le lendemain sur une autre rando plus au long de l'ancienne ligne de chemin de fer.


fo

Nous rentrerons par le même chemin, il est déjà presque midi.

L'après- midi se passera en lecture, tissage et regard sur le port qui en ce samedi s'anime des bateaux espagnosl en balade sur le fleuve Guadiana .


Dimanche 26


Le charme opère, nous restons.

Nouvelle rando à la fraiche et même programme que la veille.

 

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans errances
commenter cet article
16 décembre 2014 2 16 /12 /décembre /2014 06:30

Vendredi 24 octobre


Visite de Mertola qui est sur notre route.

Nous arrivons pour déjeuner à Pomarâo Il fait très chaud mais nous sommes sous le charme de cet ancien village de manutentionnaires.


Pomaroa.jpg

Le minerai arrivait en train de Minas et plus de 500 embarcations venaient ici chaque année collecter le souffre et le cuivre.


roue.jpg

Aujourd'hui c'est un village de peu d'âmes, au bout du monde; enfin au bout du Portugal,  de l'autre coté c'est l'Espagne. Beaucoup de maisons sont à vendre.

maisons.jpg

 

Le seul lieu de vie est le petit café au bord du minuscule port. Le café do caïs où nous irons nous connecter et manger une glace sous la tonnelle fleurie offrant un peu de fraicheur. Le temps s'écoule doucement au rythme du Guadiana. C'est beau comme une carte postale.


PS une affichette nous informe que nous pouvons aimer le cafédocaîs sur facebook, ce que je vais faire de ce pas !

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans errances
commenter cet article