Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juin 2011 3 15 /06 /juin /2011 04:47

Nous avons aperçu sur le chemin de promenade quelques plantes qui ont bien dues aider nos lavandières aut’foué.


sapo.jpg

La plus employée, c’est la saponaire, avant l’arrivée du savon, qui coute, les femmes allaient ramasser la saponaire dans les fossés. Reconnaissable à ses fleurs roses tirant sur le blanc. Elle contient des saponosides qui en font un excellent nettoyant. Le linge blanc, les lainages mais aussi la peau, les cheveux, aucune agressivité, et non polluant, mais s’occupait-on de cela ,on utilisait les tiges, les feuilles et le rhizome.
Ecrasées dans l'eau les feuilles et les racines de saponaire produisaient une mousse savonneuse surtout efficace sur les taches de gras. 

 

laurier.jpg

 

Le rhizome de l’iris séché puis introduit dans  l’eau du dernier rinçage de la buée donnait un parfum agréable au linge fraichement lavé

On pouvait aussi glisser des feuilles de laurier dans les cendres de lavage.

 

lavande.jpg

 

Puis la lavande en petit sac dans les armoires !

Partager cet article

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans jardins d'ici et d'ailleurs
commenter cet article

commentaires

sittelle 18/06/2011 09:07


un grand médecin, je me sers beaucoup de ses bouquins, je t'envoie un lien par courriel, ça n'entre pas ici


eleonor du carloy 18/06/2011 09:09



ok merci



sittelle 18/06/2011 08:59


Moi aussi j'aurais aimé; il y a des formations privées mais très chères et qui ne mènent à rien. Connais-tu le Docteur Willems ? bon réponds quand tu peux, car c'est samedi, bon courage ! bisous


eleonor du carloy 18/06/2011 09:04



non, je ne connais pas !


je pars vers 9.30 heures



sittelle 17/06/2011 10:45


Nos articles se sont croisés sur la lessive ! j'ai pu observer ma grand'mère et me souvenir de ce qu'elle faisait, pourtant je n'avais que 4 ans quand elle est morte, tout est engrammé en moi;
ensuite ma mère, moins car elle était parisienne mais les parents des parisiens étaient paysans et savaient tout cela et en parlaient. On pouvait se procurer les plantes mais les derniers
Herboristes sont morts dans les années 80. Il reste à Milly la Foret deux dames qui connaissent tout... une était amie de Madame Mulot la célèbre dernière herboriste diplômée. D'après le pharmacien
du site "Ornamis" des professionnels préparent la réhabilitation du diplôme officiel supprimé par Pétain, en plus ! je ne peux te mettre de liens dans les commentaires


eleonor du carloy 18/06/2011 08:55



ça serait très bien, je suis un peu vieille maintenant mais c'est un diplome que j'aurais aimé avoir ! quel beau métier ! je connais bien sur Madame Mullot


a Chatellerault nous avions aussi un fameux couple d'herboristes diplomés Monsieur et Madame Larmignat. Ils sont morts très agées il y a quelques années


j'allais dire très agés mais en bonne santé ! n'est pas paradoxal !



Claire-Cerise 15/06/2011 08:03


Il y a tout dans la nature ! Mais pourquoi les générations précédentes n'ont-elles pas transmis ces savoirs ! Je n'ai jamais vu ma grand-mère utiliser les plantes et les fleurs de son jardin... et
mon autre grand-mère habitait Paris ! Bizh


eleonor du carloy 15/06/2011 09:04



oui, la nature est faite pour l'homme, elle est généreuse !


hélas l'homme ne lui rend pas les dons qu'elle lui fait.


Le savoir ne s'est pas transmis tout simplement parce qu'il est plus facile de passer son chariot dans les allées d'un supermarché que de faire ses courses dans la nature !


la facilité, la mise en condition de ceux qui s'enrichissent sur le dos des pauvres car il ne faut pas s'y tromper les grandes surfaces ont été crée pour appauvrir un peu plus les plus pauvres!
c'est là que, tentés par l'étallage de l'abondance, ils depensent l'argent qu'ils n'ont pas !!!!