Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2012 3 08 /02 /février /2012 06:52

Connaissez-vous Marguerite Gurgand ?

Sans doute que non, on en parle peu.

Faire faire notre huile m'a fait penser à cet auteur...

Elle est née à Tillou dans les deux sèvres, en 1916.

Après 3 livres, une vie de conteuse un prix du livre inter, pour Les Demoiselles de Beaumoreau., elle nous quitte avec discrétion en 1981

Elle était en train d'écrire son troisième ouvrage, l'Histoire de Charles Brunet quand la mort l'a surprise à l'âge de 65 ans. C'est son fils, Jean-Noël Gurgand, lui- même écrivain qui termina ce roman. Il est lui aussi décédé.

 

J'avais envie de voir faire découvrir la poésie de son écriture dont voici quelques extraits

 

Marguerite et Jean-Noël Gurgand, L’histoire de Charles Brunet, (1982),

 

DSCF2317.JPG     “Si vous oubliez d’où vous venez, vous ne saurez plus qui vous êtes."

 Ainsi disait-elle, ma mère d’hier et d’aujourd’hui, ma mère d’avant les remembreurs, les goudronneurs, les tronçonneurs, ma mère du temps des coquelicots, ma mère des troupeaux qu’on rentre, ma mère des crêpes une pièce dans la main et des oeufs de Pâques cachés au jardin, ma mère qui n’a jamais jeté du pain.

 

      Je la vois, ma mère, à la ferme, plumant l’oie, dépouillant le lapin qui tressaille encore, portant à pleins seaux “la beurnée aux gorets,” servant aux voisines le lait chaud tiré, cuisinant pour les longues tablées des grandes occasions, moissons ou autres.

      Elle avait soixante ans, les cheveux gris et, à ce qu’elle disait, “les mains vides”. Les enfants étaient trop loin, la maison trop grande et les roses elles-mêmes, certains soirs, ne font que rendre plus aiguë la vanité des jours pour rien. “Le temps me dure,” nous écrivait-elle parfois,

 

      C’est alors qu’elle a ressorti le cahier vert relié Vélin d’Angoulême naguère acheté pour faire des économies sur deux colonnes et vite devenu fourre-tout: Penser à l’engrais pour le bégonia Rex... Mis couver 13 œufs sous la poule rousse...

Partager cet article

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans cahier de lecture
commenter cet article

commentaires

Chantal 08/02/2012 09:22

Coucou Eléonor,
Non, je ne connaissais pas Dame Marguerite Gurgand!
Merci à toi d'y avoir remédié, car, elle le vaut bien!!!
Bisous, bisous
Chantal

eleonor du carloy 08/02/2012 14:24



c'est de la litterature du terroir mais c'est celle qui amène le plus de souvenirs



Claire-Cerise 08/02/2012 07:07

J'aime bien son écriture effectivement.. merci de l'avoir mise en avant aujourd'hui, je ne la connaissais pas ! Belle journée et Bizh Eléonor

eleonor du carloy 08/02/2012 14:24



c'est simple mais tellement vrai