Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 05:26

tonnelier

 

Le vin, la vigne, les alcools ont générés biens des métiers autour du bois

 

Le tonnelier  fabrique, répare et commerce les tonneaux et récipients en bois.

Mais il a besoin en amont du merrandier,

Le merrandier est un artisan spécialisé dans la fente et la confection des merrains (débits de chêne destinés essentiellement à la tonnellerie).

Et aussi du  fustier : ouvrier qui assemble les douves entre elles pour constituer des parois de bois.

 

J'aime tous ces vieux métiers mais ce qui me plait encore d'avantage c'est le vocabulaire qui tourne autour de chacun !

Une richesse des mots qui se perd...

   

Partager cet article

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans personnes et personnalités
commenter cet article

commentaires

doudou 10/04/2012 12:15

Doudou n'est pas un spécialiste du vin, d'ailleurs il n'en boit plus, (goutte oblige), mais il connait beaucoup de ces choses qui touchent la ruralité.

eleonor du carloy 11/04/2012 08:38



bien...



Franck 10/04/2012 10:46

Je me permets de vous corriger. Les mots de tonnellerie et de merranderie de se perdent pas du tout. comme le dit si bien Eleonore, on produit bien plus de futailles et donc de merrain qu'ils
soient dans le fil ou sur dos (prononcer le s) que l'on en produisait il y a 50 ans. 60% à 70% de la production mondiale de barrique neuve pour le vin est produite par des sociétés françaises. cela
représente d'apres la FFT (Fédération francaise de tonnellerie) environ 500 000 futs / an.
Nous formons dans la profession des apprentis tous les ans dans 3 ecoles différentes, à Beaune, Cognac et Bordeaux.
ces apprentis suivent un cycle de 2 ans ou ils font des pieces intégralement à la main, sans energie electrique, et utilisent des outils ancestraux et les termes qui correspondent. RIEN ne se perd
dans notre métier. Nous utilisons des termes de tonnellerie tous les jours. Nous somme en pleine croissance economique et employons!!
Donc, non, les mots ne se perdent pas en tonnellerie et merranderie. Stop à cet etat d'esprit franco-francais et vieillot ou l'on regarde le passé en se disant que tout fou le camp!
Mais, cependant, MERCI, MERCI beaucoup de parler de notre beau métier.
Un dirigeant de tonnellerie.

eleonor du carloy 11/04/2012 08:40



merci de ces précisions, cela nous fait plaiisr de savoir que certains savoir faire ne se perdent pas


et temps qu'il y aura des gens pour apprécier le vin, il y aura du bon temps et de beaux souvenirs



sittelle 09/04/2012 17:49

Tous nos anciens mots des métiers... alors le boisselier était encore un autre métier ? je croyais qu'ils se confondaient; des métiers qui respectaient le bois, le fer, l'eau, les outils... et les
clients ! il flotte, j'espère que tu as meilleur temps ? bisou

eleonor du carloy 10/04/2012 09:52



le ciel fut clément pour tout le we, parfait pour nous



doudou 09/04/2012 14:56

Le métier de tonnelier et les autres qui vont avec est loin de se perdre ; on fabrique actuellement plus de barriques par an qu'on en fabriquait autrefois, parce que maintenant on recherche le goût
du bois dans le vin. Chaque barrique ne sert donc qu'une fois ! Cette fâcheuse habitude importé par l'état-uniais Parker falsifie le goût du vin..... Mais ça se vend.....

eleonor du carloy 10/04/2012 09:52



merci de cette précision, doudou est un spécialiste du vin?



Claire-Cerise 09/04/2012 11:56

Oui, c'est bien dommage ! Ce sont des mots tellement plus beaux que nos mots modernes molassants ! Si lassants que les maux de tête sont sous-jacents bien souvent ! Non ? Bizh

eleonor du carloy 10/04/2012 09:50



le mal de tête c'est quand on a vidé un tonneau ....