Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juillet 2012 1 23 /07 /juillet /2012 03:59

hirondelel.jpg

 

Les fils électriques se remplissent comme des portées de musique. C'est le rassemblement !

Par dizaine, elles se regroupent pour le grand voyage.

 

Prêtes pour le départ, bonne chance petites hirondelles rustiques.

Voilà, elles sont parties.

 

Elles vont voyager par petites étapes en chassant les moustiques au passage.

La nuit c'est fait pour dormir même chez les hirondelles. Les étapes sont courtes car déplacer 17 kilos face au vent, rien qu'avec les ailes, c'est fatiguant !

Fin aout, elles seront en Espagne sans doute, si tout c'est bien passé. Il faut faire attention aux routes, aux pylônes électriques, aux prédateurs.

Mi- septembre, elles survoleront la mer. On raconte dans les rangs que certaines d'entre elles disparaissent dans cette immensité bleue. Une tempête peut faire des milliers de mort !

 

 

Quelques jours plus tard, elles arrivent aux portes du désert du Sahara. Il fait encore très chaud et là encore certaines abandonneront le voyage, mortes de soif, de chaud, d'épuisement.

 

On est début octobre, la traversée du désert s'achève. Celles qui auront parcouru toute la route arriveront dans un pays merveilleux, un pays où les insectes abondent. Cela permet de reprendre des forces car le voyage n'est pas fini.

Elles sont au- dessus du Gabon à la mi-octobre,  elles passent les frontières à tire d'ailes et s'installent enfin au Congo.

 

Nos petites hirondelles rustiques vont y passer tout l'hiver. Elles ne reviendront qu'au printemps pour notre plus grand plaisir

Nous laisserons encore la porte de l'atelier ouverte, nous leur fournirons de l'eau à volonté pour consolider leurs nids de torchis et comme chaque année nous attendons avec impatience les petits becs jaunes et avides, et le vol gracieux et divertissant de nos petites hirondelles rustiques.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans jardins d'ici et d'ailleurs
commenter cet article

commentaires

Claire-Cerise 23/07/2012 06:54

A la pointe bretonne, avec le temps lamentable que nous avons eu... elles ne sont pas restées très longtemps nos petites hirondelles ! Chez nous, elles faisaient tous les ans un nids dans la
chaufferie dont la porte, cassée, ne fermait plus. Mais depuis, nous avons refait ce pan de mur et remis une nouvelle porte ce qui a dérouté nos pauvres hirondelles. Elles sont parties bien vite
cette année ! Bizh et bon lundi Eléonor !

eleonor du carloy 23/07/2012 09:12



vous auriez pu juste laisser une petite ouverture


et la maison c'est fait pour que JF prenne sa retraite ?