Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 05:27

Jour de fête à Sainte Sévère, l'occasion de rencontrer Jacques Tati….

noir

 

index

 

 

Ne manquez pas le spectacle en scénovision retraçant l’histoire du tournage du film Jour de Fête en 1947 à Sainte-Sévère-sur-Indre. C'est 1h 30 de bonheur !

 

cafe

boucherie.jpg

 

C'est aussi jour de marché !

marche.jpg

 

Et jour de chance car en nous baladant nous découvrons un petit square avec la Jeanne

 

jeanne-copie-1.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans errances
commenter cet article

commentaires

Chantal 13/08/2014 11:34

Coucou Eléonor,
Non, pas de photo, bien que je connaissais son existence, ainsi que celle "remisée dans l'église.
A l'époque, je n'en avais pas pris pour la simple raison que j'étais en amour avec ma chienne, et tous mes clic clac étaient pour elle.
A chaque passage, j'étais en rupture de pellicule, car l'APN n'existait pas encore...
Voilà, voilà, tu sais tout.
Bisous, bisous
Chantal

Tege 13/08/2014 08:48

Encore une belle commune riche en histoires ( entre la Jeanne et le Jacques ) que nous avons découvert !!!

Chantal 10/08/2014 17:31

Coucou Eléonor,
Ste Sévère sur Indre, je connais un tout petit peu, à vrai dire c'était la halte pipi de "Canelle" notre première fifille labrador, lorsque, nous allions à Gouzon en Creuse… et à cette époque-là,
je ne cherchais pas encore Jehanne.

Celle-ci est due à Adolphe ROBERTON - Paris ? - 1899.
De qui je ne sais pas grand chose, hormis ceci :
A exposé au S.A.F. à partir de 1881.
Sociétaire des Artistes français.
Œuvres religieuses en fonte de fer, par le Val d’Osne.

C'est seulement en 1997 que j'ai appris son existence grâce à l'ouvrage de M. Pigois, et à la réponse du marquis Charles de Villaines :

LA STATUE DE JEHANNE D'ARC DECAPITEE…
D'après l'ouvrage de M. René Pigois, relatif à l'histoire de Ste Sévère.
Pour accomplir un vœu qu'elle avait fait durant la guerre de 1914-18, la marquise de Villaines offre à la commune de Ste Sévère d'élever, à ses frais une statue de Jehanne d'Arc sur une place
publique.
La petite place du cimetière sera choisie comme emplacement.
Malheureusement cette statue sera décapitée deux ans plus tard.
Comme le pays était divisé sur le plan politique et religieux, l'enquête demandée aux gendarmes aurait été, au dire de certains, dirigée contre les Républicains, car le fait ne pouvait être que
l'œuvre d'un anti-religieux !...
L'affaire banale en soi fut énormément grossie.
Le curé, à la suite de l'accident, jetait dans son prône la suspicion sur des jeunes de Ste Sévère qui étaient bel et bien responsables, mais involontairement.
La place du cimetière leur servait de terrain de sport, et un lanceur de disque malheureux dans sa trajectoire fit subir un deuxième supplice à Jehanne d'Arc en la décapitant.
Donc beaucoup de bruit pour rien ou pas grand-chose !
La statue sera remplacée en 1945, achetée avec le profit d'une quête organisée par le curé, et remise en place lors du retour du dernier prisonnier de guerre du pays (sic). Courrier du 27 août
1997.

Bribe de la réponse du marquis Charles de Villaines*, petit-fils de la marquise de Villaines, 15 août 1997 :
…Vers 1930, la marquise de Villaines, ma grand-mère, a offert à la commune une statue de Jeanne d'Arc. Cela en accomplissement d'un vœu. Elle avait en effet invoqué le Ciel, par le truchement de la
sainte de la patrie, pour la préservation de ses quatre fils combattants de la guerre de 1914-1918 ; ils sont revenus tous les quatre.
La statue a été érigée dans un petit parc, proche du cimetière.
Je suis incapable d'en indiquer l'auteur.
C'est un bronze de faible qualité esthétique.
Il s'agit d'une représentation classique de Jehanne d'Arc en armure, et tenant son étendard (sic.

*Décédé le 16 mai 2000.

Bisous bisous
Chantal

C'est une histoire très interessante que tu npous racontes là 13/08/2014 08:45



c'est une histoire très interessante que tu nous racontes là !


avais tu déjà sa photo? en tous cas je suis heureuse de l'avoir dénichée