Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2013 3 09 /10 /octobre /2013 01:22

Pas exceptionnelle puisqu'on la voit assez souvent mais c'est son étendard qui attire mon attention.

 

jeanne-copie-9

etendard-copie-1.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans cherchez la Jeanne
commenter cet article

commentaires

louison 10/10/2013 08:10

ah je savai bien qu'elle était là et que tu ne pouvais pas lui résister.lol

eleonor du carloy 10/10/2013 08:40



lol



Chantal 09/10/2013 10:50

Coucou Eléonor,
Eh oui, cette "Jehanne" est l'une des plus répandues avec celle de Vermare, Pierson, etc., ce qui ne lui enlève rien de sa beauté.
Quant à l'étendard que je ne développerai pas, on trouve tous ces renseignements sur le net, par contre, juste pour son histoire, je profite de l'occasion pour rappeler :

BLOIS - C'est dans la Collégiale St-Sauveur**, que Jehanne humblement agenouillée, entendit la messe à laquelle assistaient, les chanoines de St Sauveur. Elle y communia, étant donné ses habitudes
de dévotion.
Après la messe, et avant de commencer la procession, le clergé descendit jusqu'aux abords du chœur. Jehanne prit son étendard des mains du page qui l'accompagnait, s'approcha du prêtre officiant,
et après s'être inclinée avec un profond respect, le remit à l'un des clercs. Celui-ci tint la précieuse enseigne devant le célébrant qui récita les prières de la bénédiction des drapeaux,
l'aspergea d'eau bénite, puis la tendit à la jeune fille en disant :
Reçois cet étendard sanctifié par les célestes bénédictions, Dieu te fasse la grâce de le porter sans crainte et sans péril à travers les bataillons ennemis !
Jehanne accepta le signe sacré, l'embrassa en pleurant, promit à Dieu du fond de son cœur de ne le faire flotter qu'au gré des divins vouloirs et de le porter toujours sans l'ombre d'une hésitation
là où le roi l'enverrait…
Cf. La Bienheureuse Jeanne d'Arc, de Mgr Henri Debout, Tome I, pages 347-348.

Le 15 août 1894, une plaque commémorative (détruite par les bombardements) avait été érigée sur la façade d'une maison, sise 2 place du château, sur l'emplacement de l'église St-Sauveur où
l'étendard de Jehanne fut béni avant son départ pour Orléans.
Cette plaque était surmontée, de l'écu armorié attribué à la famille de Jehanne d'Arc, et à sa base, de gauche à droite, les blasons de la ville de Blois et celui de la France :
SUR L'EMPLACEMENT DE CETTE MAISON S'ELEVAIT L'EGLISE COLLEGIALE SAINT-SAUVEUR, DANS LAQUELLE FUT BENI L'ETENDARD DE JEANNE D'ARC, LORS DE SON SEJOUR A BLOIS, LES 25, 26, 27 AVRIL 1429.

A l'occasion du Ve Centenaire de la Chevauchée de Jehanne d'Arc, une nouvelle plaque commémorative a été apposée Place du Château, ornée en son centre d'un médaillon en bronze ciselé par Chartier,
figurant le profil droit de Jehanne d'Arc casquée.
1429 - 1929 / JEANNE D'ARC ARRIVE A BLOIS LE / 25 AVRIL 1429. ELLE Y ORGANISE SON ARMEE,
FAIT BENIR SON ETENDARD EN L'EGLISE ST SAUVEUR ET PART LE 27 AVRIL POUR DELIVRER ORLEANS.

**Malheureusement détruite pendant la Révolution française.
C'était un beau sanctuaire du XIe s. érigé au centre de l'ancien castrum de Blois.

Bisous, bisous
Chantal

eleonor du carloy 09/10/2013 14:37



merci pour' cette grande et petite histoire