Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juin 2011 6 11 /06 /juin /2011 05:56

poul-fetan-153.jpg

 

Les langues se délient.

Elles claquent aussi fort que le batouère*, on égratigne les voisines et ses drôles morveux, le garde -champêtre et son air de berlot* quand il agite sa corne et puis l’épicier qui chante à qui veut l’entendre le nom de ceux qui ont le porte- monnaie en peau de hérisson.

 

 

carosse.jpgLa bérouette* grince, le carrosse* brise les genoux

Il faut faire couler*, même si les mains sont toutes grappillées* dans l’eau froide du petit matin. Eh c’est qu’il faut décaniller* de bonne heure si l’on veut que la buée* soit faite dans la journée pour éparer* au pâti* avant la nuit.

 


* Batouère : le battoir

* Berlot : idiot

* Bérouette : brouette

* Carrosse : caisse dans laquelle les femmes calent leurs genoux

 


* Faire couler : faire couler plusieurs fois de suite de l’eau savonneuse sur le linge sale.

* Grappiller : abimer

* Décaniller : se lever tôt

* Buée : la lessive

* Eparer : étendre

* pâti : pré communal

 

dessin de Gisèle Manreza

 

Partager cet article

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans personnes et personnalités
commenter cet article

commentaires

sittelle 11/06/2011 20:10


J'étais allée au lavoir dans un village du Vexin, j'avais dans les huit ans... pas trop un bon souvenir des paysannes un peu garces... la lessive en Vexin c'est lundi, on verra si ça se ressemble
avec le Poitou. Bon dimanche et lundi...


eleonor du carloy 12/06/2011 09:03



en poitou aussi on sait égratigner de la langue !



Marinette 11/06/2011 11:28


Ah ces sacrés lavandières...


eleonor du carloy 11/06/2011 12:34



et tu t'y connais toi en lavandage et en papotage!