Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 décembre 2014 2 09 /12 /décembre /2014 06:47

Samedi 18 octobre


Le pain faisant défaut (et pour un français un jour sans pain est comme un baiser sans moustache,) nous allons à Castelo de vide à 14 km

Quelle belle idée.

montee.jpg

Nous musardons au gré des rues et ruelles escarpées. Au Portugal nous nous ferons de bons mollets car ça monte et ça descend toujours et partout !

 

hom-copie-1.jpg

 Les habitants sont aimables. La ville est souriante, la vie n'est pas chère : 1 pain, 1 kg de farine, 6 œufs, 2 grosses carottes et une belle salade pour 4€. En France un pain aussi gros aurait déjà fait les 2/3 de la somme !

Castelo de Vide est bâtie sur un promontoire. Le centre historique de la ville a conservé ses maisons et ruelles médiévales qui dévalent la colline.

On expose, ici le restaurant fait ses grillades dans la rue...


grill

Ici c'est un étal d'artisanat au hasard d'une ruelle...


artisanat.jpg


Même la religion s'expose aux coins de rues...


calvaire


Mais les églises qui sont payantes presque partout...

 

eglise-copie-1

A noter : Castelo de Vide produit une très bonne eau minérale.


Retour au barrage pour un repas très attendu, notre estomac n'ayant pas pris compte du changement d'heure !

Au court du repas une surprise de taille nous tiendra en admiration: un lynx tournera une dizaine de minutes autour du campement. L'aire est en bordure d'un parc naturel où vivent oiseaux et batraciens et d'autres espèces en voie de disparition. Nous avions déjà vu au matin un énorme lézard vert traversé la route chauffée par le soleil.

Le soleil règne en maitre.

Partager cet article

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans errances
commenter cet article

commentaires

Martine 85 09/12/2014 07:07

Le poulet grillé dans la rue à la portugaise (entier avec du citron), j'aime beaucoup. Beau mardi