Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 05:29

DSCF2376

 

Cette année là, le clergé ferma les yeux sur certaines contraintes du carême.

Face à la disette,  l'église  permit un peu partout la consommation de la viande pendant certains jours du carême. Mais certains, faute de moyens durent se contenter du pain de disette : pain à l'orge ou à l'avoine . On mangea des racines, des fougères, les racines d’arum, le chiendent, l’asphodèle.

 

Le vin gèle et se débite à la hache !

 

La plus grande perte  en Poitou est la perte des noyers.

Il faudra un siècle pour que revienne l'huile de noix dans les foyers poitevins.

 

A lire : " Enfance et éducation d'un paysan au XVIIIe siècle de Valentin Jamerey-Duval

Edition Minerve

Il décrit le grand froid de 1709, les maladies, la faim.

Il montre les paysans écrasés par le fisc, qui font saisir les ardoises des toits ...

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans saint Rémy
commenter cet article

commentaires

lylytop 16/02/2012 07:39

eh bien de bien belle explication de cette disette j'en avais entendu parlé mais je n'avais rien lu
merci
lyly

eleonor du carloy 16/02/2012 10:36



une des dernières grandes disette en france



Claire-Cerise 16/02/2012 07:11

Pourquoi n'y avait-il plus de noyer en Poitou ? Bizh

eleonor du carloy 16/02/2012 10:36



ils avaient éclatés sous l'effet du gel


il en fut de même pour les oliviers en Provence et pour bon nombre d'arbres fruitiers