Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 février 2012 3 15 /02 /février /2012 06:09

givre

 

Il semblerait que la vague de froid siberien qui s'était installée sur la France ces denieres semaines s'éloigne.

C'est un soulagement pour la plupart d'entre nous.

Mais que penser de celle de 1709...

Deux mois de froid intense dans une société où beaucoup n'avaient rien.


Comme en 2011, l'hiver de 1708 fut très doux puisqu'on relevait à Paris en plein décembre 10°C .

La première vague de froid eut lieu dans la nuit des rois, le 6 janvier.

Il neigea beaucoup.

En 24 heures le froid s'étendit sur toute la France: -25°C à Paris où la Seine gela

 -17°C à Montpellier

 

 Hommes et bétail meurent de froid et le prix du blé  grimpe.

Les vignes , les arbres fruitiers, les noyers éclatent sous l'effet du gel.

Les cheminées chauffaient mal, le vent glacial ccentue l'impression de froid et entre dans les masures mal isolées.

Le dégel n'aura  lieu qu'en avril !

 

Extrait des registres paroissiaux

Le grand Pressigny

 

“L’année 1709 a esté une des plus malheureuses qui ait jamais esté, son malheur commença la vigile des roys par une gelée qui dura jusques au vingt cinq de janvier, elle gâta toutes les légumes, fit jetter les fonds de beaucoup de tonneaux, gela universellement les noyers, presque tous les pommiers, poiriers, beaucoup de chesnes, la moitié des vignes, tous les oliviers et tous les froments, détruit presque toutes les perdrix rouges, tua une infinité d’oiseaux, a presque fait mourir tous les autres arbres, et ce qui estoit resté de bled froment fut gasté à la fleur par un brouillard universel avec les vignes de soie qu’il ne s’est pas fait en ce pays icy une seule goutte de vin . Le bled a valu jusques à quatre livres … Cela les rivières de Loyre, du Chair, de l’Inde, de Creuse et de Vienne ont débordé de quatre pieds sur les prés deux fois dans l’année, tout le monde est réduit à manger du pain d’orge et boire de l’eau. Le vin vaut cent cinquante livres la pipe et il n’est d’aucun fruit. »

 

 L'église appelle à la charité. La famine sévit car le prix des céréales flambent.

 Émeutes et pillages se multiplient. Les paysans meurent de faim, le  pain d'écorce et de paille et la  soupe aux pois,  ne suffisent pas

On mangera cette année les pissenlits par la racine dans le vrai sens du terme.

 

Les épidémies lié au froid et à la malnutrition se propagent sur tout le royaume : dysenteries,  fièvres typhoïdes , scorbut.

 La France subira une crise démographique sans pareil  , un quart de la population va mourrir cet hiver là !


 

Partager cet article

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans saint Rémy
commenter cet article

commentaires

sittelle 16/02/2012 13:37

C'est là qu'on pouvait sucer de la glace !!!

eleonor du carloy 16/02/2012 14:02



oui mais il fallaitr autre chose pour survivre que de la glace au vin !



sittelle 16/02/2012 07:11

Je viens de chercher par chez nous cet hiver terrible; les corbeaux gelaient en plein vol, les arbres se coupaient en deux, etc... - 30°... je ne peux te mettre le lien, c'est sur "collège doisneau
gonesse" en histoire-géo ! bonne journée Belle Dame !

eleonor du carloy 16/02/2012 10:38



ce fut une année catastrophique , j'ai même lu qq part que le roi soleil devait attendre au coin du feu que son vin dégele pour le boire ! le pôvre !!!!



Claire-Cerise 15/02/2012 11:30

Eh bien, ce n'est pas drôle ce que tu nous racontes là ! Espérons qu'on ne vive jamais cela !!

eleonor du carloy 16/02/2012 10:40



c'est sur qu'on aurait du mal, sans doute encore plus qu'en ces temps. Imagine plus de chauffage alors que l'on vit pour la plupart a 22 degrés, plus de voitures pour aller travailler, plus de
ravitaillement dans les magasins,....heureusement le redoux se fait sentir, je vois la vie en vert depusi 2 jours et j'aime ça ! vert esperance deu printemps ....